Thématique

L’équipe réunit l’Hématologie Clinique Adulte et l’Hématologie Biologique.

L’apport des thérapies ciblées a été considérable, en particulier les inhibiteurs de protéines à activité tyrosine kinase. Leur utilisation a notamment bouleversé la prise en charge des hémopathies chroniques mais dans la plupart des cas, une sous-population de cellules résiste in vivo au traitement et est responsable de la persistance de la maladie ou de sa résurgence au cours du traitement ou à l’arrêt thérapeutique.

Notre équipe s’intéresse à 2 facteurs impliqués dans cette résistance :
  1. L’hétérogénéité intra-clonale et son évolution au cours du temps
  2. La relation du clone tumoral avec le tissu environnant.

Nous nous intéressons à trois entités clairement définies sur le plan nosologique, d’évolution chronique et dans lesquelles le développement de thérapeutiques ciblées est désormais un élément fondamental constituant même parfois l’unique traitement. Il s’agit d’une part de la Leucémie Myéloïde Chronique (LMC), issue de la lignée myéloïde, d’autre part de la Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) et de la macroglobulinémie de Waldenström (MW) issues de la lignée lymphoïde de phénotype B.

Notre stratégie comprend une approche des mécanismes intrinsèques par, une analyse du profil de mutations géniques et une étude épigénétique, et une approche extrinsèque par une analyse du microenvironnement leucémique. Notre stratégie vise à étudier les conditions les plus proches possibles des conditions in vivo, c’est-à-dire les cellules leucémiques primaires et l’environnement naturel de la maladie.